Menu

You are here

La cuisine taillée sur mesure

Appliquée à la planification de la cuisine, l'ergonomie a des effets positifs sur notre santé.

Depuis 40 000 ans, morphologie et aspect de l'être humain n'ont plus guère changé. Si l'on envoyait un être humain de jadis chez le coiffeur et lui coupait les ongles avant de l'habiller de baskets et d'un jean, personne ne s'apercevrait du subterfuge. Les choses sont toutefois totalement différentes pour le mode de vie. A cette époque, dès les premiers rayons du soleil, l’homme préhistorique se levait, aiguisait son javelot et courait derrière des mammouths en hurlant comme un fou. Ici et là, il se penchait pour cueillir de délicieuses baies au bord du chemin ou grimpait avec adresse dans un arbre en quête de pommes bien juteuses. Le soir, il dansait tel un pantin autour du feu de camp. L'homme moderne cavale jusqu'à son bureau en voiture, papillonne à travers le monde virtuel assis à son bureau et, le midi, se fait livrer une pizza. La soirée, il la passe les yeux rivés au téléviseur. Alors que, jadis, l'homme passait son temps à traquer le gibier, lire ses traces et allumer le feu, aujourd'hui, il reste assis la plupart du temps ou, tout au plus, est debout. Les conséquences de cet état de fait sont diverses: douleurs dorsales, mauvaise posture et tensions.

Comment y remédier lors de la planification de la cuisine? La question est depuis longtemps à l'ordre du jour dans le monde du travail: l'ergonomie. Ce terme se compose de deux mots grecs: «ergon» (travail) et «nomos» (règle). Il désigne la doctrine des lois du travail humain. L'objectif suprême de l'ergonomie consiste toujours à instaurer des conditions de travail idéales, ce qui s'applique tout particulièrement aussi à la cuisine. Une planification de cuisine bien pensée sur le plan ergonomique contribue énormément à une bonne santé. Avec la hauteur de travail idéale et un agencement judicieux des appareils de cuisine, les douleurs dorsales appartiennent à une époque révolue.

L'homme moderne passe la plupart de son temps assis ou debout.

Mesurer la hauteur de travail

Lors de la planification de la cuisine, le bon choix de la hauteur de travail devrait jouer un rôle majeur. Il faut adapter la hauteur de travail à l'acteur principal. Si deux personnes d'une taille très différente se consacrent à la cuisine, il vaut la peine de prévoir deux plans de travail avec des hauteurs de travail différentes. Lors du mesurage, le point de référence est un coude plié à 90 degrés. Celui-ci devrait se trouver entre 10 et 15 cm au-dessus du plan de travail.

La distance idéale entre le coude et la hauteur de travail est de 15 cm

L'emplacement des armoires supérieures

L'emplacement des armoires supérieures mérite réflexion. Si elles sont trop basses, elles gênent lors du travail. Si elles sont trop hautes, cela oblige à grimper sur une chaise pour attraper la vaisselle. Il est important que les armoires supérieures soient aisément accessibles et que l'on puisse les remplir sans un effort herculéen. Dès la planification, il faut donc être conscient de ce que l'on veut y ranger.

Les armoires supérieures ne doivent pas entraver le déroulement du travail.

Et qu'en est-il de l'évier?

En règle générale, la position idéale de l'évier est légèrement supérieure à la hauteur du plan de travail choisi. La meilleure solution consiste à placer l'évier à égale distance de la poubelle et du lave-vaisselle. Ainsi peut-on confortablement vider les assiettes des résidus du repas, les rincer rapidement et les ranger dans le lave-vaisselle, sans interruption du processus de travail.

 En général, l'évier devrait être légèrement surélevé par rapport au plan de cuisson.

Studio Confort Piatti

Voilà pour ce qui est la théorie. Aussi logique que soient les enseignements de l'ergonomie, les adapter à la pratique est une autre paire de manches. Foin de toute planification et théorie! Que ressent-on réellement quand les armoires supérieures sont plus hautes ou plus basses? Et la hauteur de travail calculée est-elle réellement correcte pour mes besoins personnels? Au Studio Confort Piatti, chacun peut tester sur sa propre personne où doit se situer le four pour éviter de se brûler les coudes et à quelle hauteur de travail l'on tient le mieux en main le couteau de préparation.

Vous vous rendez chez le tailleur pour votre costume afin de vous faire tailler les précieux tissus sur le corps même. Eh bien, rendez-vous donc aussi au Studio Confort Piatti pour tester la cuisine de vos rêves taillée sur mesure!

La cuisine de rêve au centimètre près
Tout d'abord mesurer la hauteur des coudes sur l'ergonomètre. On peut désormais régler au centimètre près la hauteur de travail. La planche à découper avec son couteau vous attend pour un essai. Cinq centimètres plus haut ne serait-il pas mieux? Une fois tout confortablement paramétré, étudions la question des armoires supérieures. Ici non plus, il n'est pas difficile d'établir la hauteur appropriée. Une fois tous ces points pris en compte, il ne reste plus qu'à régler le four de façon à pouvoir y glisser et en extraire confortablement les tôles brûlantes. Voilà, il n'en faut pas plus pour obtenir la cuisine de rêve taillée sur mesure.

Une cuisine taillée sur mesure avec différentes hauteurs de travail.